« J’ai tenté de communiquer une énergie à la fois jeune et virile. »

vaguelette rouge

publié le 22 mars 2022

Catégorie : Les coulisses du livre audio

Stéphanie Moussu, vous êtes la narratrice pour le nouveau titre à paraître Sois un homme ma fille, un livre écrit par Gaël Chatelain-Berry qui aborde féminisme et difficultés d’insertion dans le monde de l'entreprise.

studio noir et blanc
Stéphanie Moussu et Gaël Chatelain-Berry pendant l'enregistrement de Sois un homme ma fille.

Dans ce livre vous adoptez beaucoup de voix différentes et notamment la voix de Constant, le pendant masculin de Constance. Comment vous êtes-vous préparée ?

Quel est le trait de personnalité de Constance qui vous a le plus plu et déplu ?

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faut-il encore être un homme pour devenir PDG ? 

Avez-vous autre chose à nous confier sur ce livre et votre lecture ?

Dans ce livre vous adoptez beaucoup de voix différentes et notamment la voix de Constant, le pendant masculin de Constance. Comment vous êtes-vous préparée ?

Pour rendre compte au mieux des enjeux et des caractéristiques de chaque personnage, Alice et moi avons choisi de leur donner une voix propre à chacun. Certains étaient très proches en âge, ce n’était donc pas suffisant de jouer sur ce plan. Je me suis donc appliquée à intérioriser les dynamiques de chacun avec les indices contenus dans les propos tenus ou leur situation dans le récit. J’ai également joué sur des positions différentes face au micro, qui peuvent traduire un caractère et transformer quelque peu la voix. Et, enfin j’ai visualisé pour chacun de véritables personnes, de mon entourage ou même des personnages de fiction. Le rendu n’est pas une imitation, mais penser à X ou Y me permettait de clarifier certains traits de caractères et certaines énergies.

Pour Constant, il a fallu aller chercher dans les graves, bien sûr, mais ce n’était pas suffisant, car ma voix est tout de même assez aigüe de nature. J’ai tenté de communiquer une énergie à la fois jeune et virile. Gaël décrit le comportement masculin en entreprise : zéro doute, confiance en soi absolue. Cela change considérablement la donne !

Quel est le trait de personnalité de Constance qui vous a le plus plu et déplu ?

J’ai apprécié la détermination de Constance à parvenir à ses fins contre vents et marées. C’est assez admirable de tenter de bousculer ce qui paraît immuable. Constance apparaît comme une femme forte, puissante. Quand elle agit de manière aussi peu respectueuse que ce qu’elle combat, la limite est ténue. Cela fait penser à ces femmes de pouvoir qui sont encore plus intraitables que certains hommes, et qui portent sur elles une certaine fierté de jouer dans la cour des hommes.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Faut-il encore être un homme pour devenir PDG ? 

Je ne connais pas le monde de l’entreprise, je ne peux pas donner un avis sur ce point. Dans le monde en général, on sent un frémissement des lignes établies depuis des siècles. Certains hommes ont un regard féministe sur les codes qui régissent notre vie quotidienne et professionnelle. Nous avons besoin d’avancer ensemble pour faire changer les choses, et pas les uns contre les autres. La répartition des rôles dans le professionnel étant intimement liée à la répartition des rôles dans le foyer, il y a urgence à ouvrir les yeux sur l’éducation que nous avons reçue. Donc, non, je ne pense pas qu’il faille se renier pour devenir PDG ou quoi que ce soit d’autre. En tout cas, il ne « faudrait » pas. En arriver là, c’est plus qu’une sonnette d’alarme pour la condition féminine.

Avez-vous autre chose à nous confier sur ce livre et votre lecture ?

J’ai beaucoup apprécié découvrir ce livre de Gaël Chatelain-Berry et en donner une interprétation. Ce serait intéressant de le porter à la scène. Cela s’y prêterait très bien.

Extrait de Sois un homme ma fille de Gaël Chatelain-Berry, lu par Stéphanie Moussu.

Vous aimerez aussi :

L'interview de la comédienne Françoise Goubert-Cheritel

L'interview du comédien Loïc Richard

L'interview du comédien Frédéric Kneip

À lire aussi

Tous les articles
22 mars 2022

Peter Modler, vous êtes l’auteur du livre « Le Principe de l’arrogance ». Dans ce livre, vous livrez vos remarques les problèmes communicationnels que rencontrent les [...]

22 mars 2022

Quand France 3 pointe le bout de sa caméra

Créer un livre audio est un processus artisanal et complexe, parfaitement illustré par les images de France 3.

22 mars 2022

"Le « sois parfaite ! » est très toxique"

Les femmes doivent dépasser l'injonction à être parfaite pour vaincre la glossophobie (la peur de parler en public).