Comment j’ai créé mon livre sonore – Témoignage de Nausicaa Ferro

Beaucoup d’auteurs nous contactent pour publier leur livre audio. Ils se demandent quelles sont les techniques d’enregistrement ainsi que les moyens matériels et humains à mettre en place pour créer un livre sonore. Nausicaa Ferro, auteure du livre « Des rires aux éclats » répond à ces questions dans cette interview.

Comment vous est venue l’idée d’enregistrer un livre audio ?

Deux ans après avoir écrit l’histoire « Des rires aux éclats » j’ai travaillé dans le domaine du son (radio, podcast) et l’idée m’est venue subitement – je me souviens, je revenais du supermarché, mon esprit voguait entre plusieurs idées – de combiner mon amour de la littérature et mon amour du son. J’ai tout de suite commencé à travailler sur la création de ce livre audio.

Aviez-vous l’habitude d’écouter des livres audios avant cette aventure éditoriale ?

Journaliste radio, j’écoutais surtout la radio, des podcasts, mais j’ai découvert l’univers du livre audio en créant mon livre audio Des rires aux éclats.

Pourquoi avoir choisi de participer à la lecture de votre livre ?

J’aime travailler avec ma voix et cela m’a paru tout à fait naturel de raconter moi-même l’histoire que j’avais écrite, je ne me suis même pas posé la question ! 

Comment avez-vous fait pour enregistrer votre livre ?

J’ai commencé par enregistrer ma voix, ça c’était la base. Ensuite j’ai enregistré des effets sonores mais je me suis vite rendu compte que cela allait me prendre énormément de temps. En effet, parfois, les effets qu’on cherche ne sont pas à portée de micro (le son d’un feu de cheminée par exemple). C’est là que j’ai trouvé la banque de données son « la sonothèque », proposée par Joseph Sardin. J’avais là mon histoire et mes bruitages.

Ensuite j’ai demandé à Roman Moisy (que je connais bien puisque c’est mon frère) si cela l’intéressait de composer une musique originale pour le livre audio. Il a tout de suite accepté et a travaillé très vite : en quelques jours j’avais ma bande son originale avec un thème, ce qui me tenait à cœur (j’adore les thèmes dans les films, notamment James Bond…). À partir de là j’ai cherché un éditeur . J’ai fait une liste des éditeurs de livres audio et j’ai envoyé une démo à tout le monde. VOolume a répondu et c’est cet éditeur qui m’a suggéré de travailler avec des comédiens. Les trouver et enregistrer avec eux a été la dernière étape du projet.

Comment avez-vous trouvé les comédiens qui lisent votre livre audio ?

J’ai organisé un casting, j’ai reçu une cinquantaine de réponses par mail et j’ai choisi mes 7 comédiens en écoutant leur bande démo son. J’ai appelé les 7 comédiens qui avaient le plus retenu mon attention et j’ai organisé une session d’enregistrement au conservatoire de Levallois, dans une salle de répétition.

J’ai enregistré avec mon matériel, le même qui avait servi pour ma voix. Nous avons enregistré les dialogues sur une matinée, c’était intense ! Ils avaient leur texte et moi un casque, quand la réplique ne sonnait pas comme je le voulais on recommençait. Les comédiens étant excellents j’ai beaucoup travaillé avec les premières prises.

Il y a de la musique et beaucoup de bruitages dans « Des rires aux éclats », était-ce une idée que vous aviez depuis le début ?

J’ai vite eu envie de créer une œuvre sonore complète, une expérience d’immersion, et cela passe pour moi par des bruitages. La musique apporte une dimension apaisante et permet de faire de véritables pauses dans le récit tout en restant dans l’histoire, j’aime ça. J’aime l’idée qu’en écoutant ce livre audio on peut aussi écouter un véritable album de musique raccord avec l’histoire. Je suis fan de l’album Melody Nelson de Gainsbourg et cela m’a probablement influencée…

Au total, combien de temps cela vous a-t-il pris pour créer ce livre audio ?

Entre le début et la fin il s’est passé 6 mois.

Qu’avez-vous pensé de toute cette expérience ?

En tant qu’autrice et comédienne, ça été un véritable exercice d’endurance ! Entre l’enregistrement de ma voix, le nettoyage de la piste son, la recherche d’effets sonores, le travail avec le musicien et les comédiens et le montage. J’appellerai volontiers cette aventure une petite épopée, avec son lot de surprises, d’embûches et surtout de joies.

Nausicaa Ferro a accordé une interview à la chaine YouTube Quartier General 92, que vous pouvez retrouver ici : Interview Des Rires aux Éclats Nausicaa Ferro

Retrouvez le livre sur Audible et sur la plateforme indépendante Book d’oreille

D’autres articles qui pourraient vous intéresser :

Interview de Marc Lebreton : Enregistrer puis publier son livre audio ? L’auteur Marc Lebreton témoigne

Interview de Véronique Meurou : Comment créer et vendre son livre audio ? L’auteure Véronique Meurou raconte son expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *