Véronique Meurou, auteure du livre audio « Les belles histoires de Véronique », répond à nos questions

Véronique Meurou a publié chez MOove, le label sous lequel VOolume produit et distribue les livres audio d’auteurs et de maisons d’éditions indépendants.

L’auteure a déjà à son actif trois titres jeunesse dans la série « Les belles histoires de Véronique ». Elle a accepté de répondre a nos questions.

Quand avez-vous commencé à écrire et pour quelle(s) raison(s) ?

J’ai commencé à écrire ma première histoire au début du confinement, le 19 mars 2020.

Je suis partie en voyage les 15 premiers jours de mars 2020 sur l’île de la Réunion afin de voir mes petits enfants qui vivent là-bas. Sur place, j’ai eu l’occasion de raconter à 3 reprises des histoires aux deux plus grands au moment de leur sieste. J’ai entrepris de raconter de vive voix ces histoires qui me venaient en tête sans réfléchir et j’ai eu la surprise de constater que Raphaël (5 ans) s’était endormi deux fois sur trois et Chloé (3 ans et demi) les trois fois. Cela m’a beaucoup amusée, d’autant plus que pendant que je parlais il écoutaient, bouche bée.

À mon retour, le confinement total fut mis en place et mes occupations habituelles ne furent plus possibles … Les journées allaient  être longues, j’avais du temps, j’ai donc essayé d’écrire les histoires de la même manière que je les avais racontées aux enfants, sans chercher mes mots, comme cela me venait.

 

Pourquoi avoir choisi de faire des ouvrages jeunesse ?

N’ayant jamais eu d’expérience d’écriture avant, les histoires pour enfants m’ont paru une évidence puisque j’avais de l’inspiration dans ce domaine. Après avoir écrit 30 histoires en 40 jours (au début mon rythme était d’une histoire par jour), je les ai fait écouter aux gens de mon entourage, à leurs enfants, tous ont été unanimes : cela leur plaisait … Les jeunes enfants attendaient leur histoire journalière et la réclamaient même à leur parents. Alors je me suis interrogée et ma conclusion a été que je devais les publier puisqu’elles enchantaient toutes celles et tous ceux qui les écoutaient.

 

Vous venez de publier votre troisième tome de la série « Les belles histoires de Véronique. Raconte-moi une histoire avec ta bouche « , en livre audio. Pourquoi avoir choisi de les publier sous ce format ?

Le livre audio s’est imposé de suite … je trouvais impossible de faire illustrer mes histoires pour en faire des livres classiques car trop onéreux. En plus de cela les situations, les personnages et les détails sont si nombreux qu’il aurait fallu que je les dessine moi-même pour qu’ils soient réellement le reflet de ce que j’avais écrit. J’aurais pu opter pour le CD mais je pense que cette forme de lecture est dépassée, quant à l’ebook cela reste un livre … Le livre audio correspondait davantage à mon attente.

 

Vous avez la particularité d’endosser deux casquettes lors de la création de vos ouvrages car vous êtes à la fois auteure et lectrice de ces derniers. Pourquoi ce choix ?

Le livre audio me permet de raconter les histoires à ma façon, comme je l’avais fait pour Raphaël et Chloé, avec les différentes voix de mes personnages, les bruitages ou les sons multiples (bruits de ciseaux, craquements de branches, orages, etc.), ainsi que l’atmosphère de chaque histoire et son rythme. Je ne lis pas simplement une histoire comme un lecteur ordinaire…..je la vis réellement et transmets mon émotion grâce à mon élocution. Il est très important pour moi que l’enfant qui écoute soit transporté dans ce monde imaginaire que je crée et qu’il soit captivé, je ne pouvais laisser à personne le soin de raconter tout ceci à ma place.

 

Pouvez-vous nous décrire votre expérience en tant qu’auteure indépendante chez VOolume ? Quel est votre regard sur le processus de réalisation d’un livre audio ?

VOolume m’a permis de réaliser mes livres audio de façon très simple. Le plus compliqué fut de m’enregistrer correctement : il me fallait un bon micro, une pièce insonorisée et une application sur mon ordinateur qui me permette d’archiver mes histoires. Ceci mis en place, il ne restait qu’à parler distinctement, mettre le ton, mettre un rythme, faire les bruitages … j’avoue que c’est un vrai métier que j’ai découvert.

J’ai eu la chance de savoir me débrouiller rapidement mais non sans quelques embûches au départ : je raconte les histoires en une seule fois, sans y revenir, comme quand l’enfant est devant moi, du coup lorsqu’un « raté » survient, je suis obligée de reprendre depuis le début … Heureusement au fur et à mesure j’ai fini par prendre le coup !

VOolume a été très performant puisque les plateformes de distribution ont des normes strictes et que mes enregistrements  » faits maison  » ont été approuvés (après être passés entre les mains expertes de leur ingénieur son pour la mise aux normes).

One Thought on Véronique Meurou, auteure du livre audio « Les belles histoires de Véronique », répond à nos questions

  1. J’espère que ces histoires aussi amusantes que variees captiveront beaucoup d’enfants et que leur succès en appellera d’autres .
    Compliments et bon courage à Véronique

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *