Des livres audio pour une meilleure prise en charge de la dyslexie ?

Des chercheurs en neuroscience de l’Université de Californie ont comparé les processus cérébraux mis en oeuvre lors de l’écoute d’un texte et la lecture de ce même texte chez 9 sujets en bonne santé : les deux processus sollicitent les mêmes zones et font intervenir des processus rigoureusement identiques.

« Si, à l’avenir, nous découvrons que le cerveau des personnes dyslexiques présente une riche représentation du langage sémantique lors de l’écoute d’un livre audio ou d’un autre enregistrement, cela pourrait amener davantage de matériel audio dans la classe. De plus, il serait très utile de pouvoir comparer les cartes sémantiques d’écoute et de lecture des personnes atteintes d’un trouble du traitement auditif », souligne Fatma Deniz l’auteure de l’étude.

Selon une étude parue récemment dans « The Journal of Neurosciences »?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *