olivia lancelot

Olivia Lancelot

Théâtre

Elève de la classe supérieur d’Art dramatique de la ville de Paris. Olivia Lancelot joue au théâtre dans une dizaine de pièces, dont L’Aide-mémoire de Jean-Claude Carrière au Théâtre de Clichy ; Un Caprice d’Alfred de Musset au Théâtre du Renard ; Où va-t-on mettre le piano ? de Madeline Chapsal au Théâtre du Tourtour ; Le Canard à l’orange de William Douglas-Home au Théâtre du Guichet Montparnasse ; Les Pénitents de Jean Claude Herbette à la Scène Nationale de Cavaillon ; Correspondances patchwork poétique mis en scène par Stéphane Guillon…

Cinéma

Elle joue dans Comme une image d’Agnès Jaoui ; Bang Gang de Eva Husson ; Orlando de Sally Potter ; Passage secret de Laurent Perrin…

Télévision

On la retrouve dans près de cent unitaires et séries. Elle interprète le rôle récurrent du lieutenant Nathalie Charlieu dans Section de rechercheTF1 ; le juge pour enfants Nadine Bonnel dans Famille d’accueil ; Meurtre à Sarlat ; Commissaire Magellan & Mongeville,  le tout sur France 3 ; Aïcha mini-série  de Yamina Benguigui – France 2

La Compagnie de la Moisson

Elle est cofondatrice de La Compagnie de la Moisson avec le compositeur et musicien Kristophe Bach, et s’illustre dans différents spectacles qu’elle écrit et adapte : Bison ravi, fantaisie musicale sur Boris Vian, mise en scène par Caroline Ducau-Martin ; Les Bulles de Claire Castillon, Dans la Forêt amazonienne conte écologique. Son actualité : Et Je danse, aussi adaptation du roman de Jean-Claude Mourvelat et Anne-Laure Bondoux, mise en scène de Benoit Gauthier, lauréat du label « Adami déclencheur ». En tournée depuis 4 ans en Nouvelle-Aquitaine.

Dans les années 1990, elle est attachée de presse d’Unifrance Film aux côtés de Daniel Toscan du Plantier. Elle œuvre à la promotion du cinéma français aux festivals de Cannes, Yokohama, Mexico, Venise…  Elle initie et rédige la newsletter d’Unifrance.

Directrice de communication du Festival IN d’Avignon aux côtés de Bernard Faivre d’Arcier pendant 4 ans, elle recrée la charte graphique du festival, accompagne entre autres Médée mise en scène de Jacques Lassale avec isabelle Huppert ; Le laveur de vitre de Pina Bausch ; Henri V mise en scène de Jean-Louis avec Philippe Torreton…