Image de Une
Image de Une
Image de Une

Nicolas Boileau, analyse et oeuvre

Nicolas Boileau, 1636-1711, appartenait à une bonne famille de magistrats. Son enfance fut triste et mélancolique. C’est l’auteur des Satires, des Épitres et de l’Art poétique. Ce fut un critique littéraire très sévère.

12,00 

Un bon garçon à la dent dur, Nicolas Boileau

« Celui-là est un bon garçon qui ne dira jamais du mal de personne! » Ainsi parlait le brave greffier Gilles Boileau en désignant le petit « Colin » ou Nicolas au milieu de ses enfants. Et l’on peut bien certifier que jamais un père ne se trompa plus complètement sur le caractère et la vocation de son fils. Nicolas Boileau est né le 1er Novembre 1636. Son enfance fut triste et mélancolique : il avait perdu sa jeune mère dix-huit mois après sa naissance. La maladie vint encore assombrir son caractère ; car il souffrit de la pierre pendant ses études au collège d’Harcourt. Il triompha pourtant de toutes ses épreuves; et après avoir renoncé à la théologie, après avoir un peu malgré lui embrassé la profession d’avocat en 1656, il résolut de se consacrer aux belles lettres. Son père décède en 1657. A vingt et un an il écrit des satires contre les puissances littéraires de l’époque. Comme il disposait largement de quoi bien vivre (35 000 livres de fortune), il lui fut loisible de dire tout ce qu’il pensait. On sait qu’il ne s’en fit point faute et que les Chapelain, les Scudéry, les Cotin sentirent l’âpre morsure de ses épigrammes.

Un autre analyse de Léon Levrault : Molière

 

Durée

01 h : 15 mn : 38 s

ISBN

Auteur

Léon Levrault

X