Pascal Marmet, romancier, chercheur et spécialiste de thriller

Pascal Marmet, romancier, chercheur et spécialiste de thrillerOn trouvera sur ce site deux titres en audio de Pascal Marmet « : « Si tu savais » et « A la folie ». Vous avez aussi l’option de les acheter chacun livre+CD, ce qui vous permet de continuer la lecture dans le train ou en voiture.

 Un formidable thriller : « Tiré à quatre épingles » publié aux Editions Michalon – Découvrez à cette occasion le musée des Arts Premiers du Quai Branly.

Quel est le premier livre que vous vous souvenez avoir lu ?

Dans mes souvenirs, je devais avoir 8 ou 9 ans. C’était Arsène Lupin de Maurice Leblanc. Je ne comprenais pas tout et j’allais parfois dans le dictionnaire pour trouver la signification de certains mots.

Dans quelles circonstances avez-vous écrit votre première nouvelle, votre premier roman ?

j’ai toujours écrit depuis l’âge de 12 ans. J’écrivais le journal de ma famille et je faisais des photocopies à 1 franc à la poste. Sinon, vers 14 ou 15 ans, j’ai le souvenir d’avoir écrit des poèmes pour les filles. J’ai commencé à écrire un roman vers l’âge de 15 ans que je n’ai bien sûr jamais publié. Mon premier vrai roman fut Ludmilla en 1996.

Pourquoi écrivez-vous ?

Pour vivre…

Pensez-vous qu’il faille être un grand lecteur pour être un bon auteur ?

Pas forcement mais ça aide

Les rencontres peuvent-elles être le terreau fertile de vos histoires ?

Bien sûr mais ça peut être également autre chose, une brève de comptoir, un article de presse, une commande d’un éditeur. Je n’aime pas forcement raconter ma vie dans mes romans.

Vous avez choisi de laisser tomber votre activité professionnelle pour vous consacrer à l’écriture. Le choix fut-il facile ?

Non, car je gagne beaucoup moins d’argent. Je vis plus modestement mais je suis plus heureux.

La vie d’auteur est une drôle de vie. Avez-vous une anecdote amusante à nous raconter ?

Il se passe beaucoup de choses sur les salons du livre. Comme j’en fais beaucoup, il est arrivé qu’un lecteur me confonde avec Daniel Mermet, journaliste sur France inter. C’était assez amusant car il avait acheté tous mes livres. Ensuite, il est revenu vers moi en me disant « Mais vous n’êtes pas Daniel Mermet ? » Non je lui ai répondu, moi c’est Pascal Marmet.

Votre dernier roman, « Tiré à quatre épingles » est un polar. Pouvez-vous nous en toucher deux mots ?

Difficile de parler d’un livre sans dévoiler l’intrigue. Je peux vous dire que c’est mon premier vrai polar . Il se passe au quai des orfèvres avec un fond de sorcellerie.

À la folie que j’avais publié en 2012 était un thriller. Cette fois, c’est un vrai suspense parisien comme je les aime, à la française. Nous aussi en France nous savons écrire des polars, pas besoin d’aller en Norvège ou en Suède. Il y a ici de remarquables auteurs.

Bénédicte Bocquet, auteur et illustratrice

novembre 13, 2017

Laurence Vanin, essayiste, philosophe

novembre 13, 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *