Fabrice Sluys : du prix littéraire au livre audio

Fabrice Sluys est l’auteur et le lecteur du livre audio « La fièvre de l’or des conquistadors, le mythe de l’Eldorado »   paru chez VOolume fin 2018.
Sa plume alerte et son sens de la dramaturgie transforment ce qui pourrait n’être qu’une chronique historique en un véritable récit épique, à l’écoute duquel on frémit. Son interprétation, excellente – pour un coup d’essai, c’est un coup de maître ! – nous embarque aux côtés des conquistadors dans leur quête effrénée du but ultime : l’Eldorado.
Fabrice Sluys publie son premier roman, “Morandouna, le pays d’en haut”, aux éditions Passiflore, pour lequel il obtient le Prix    “Lire en Tursan 2016”, le Prix “ARDUA” de la première réalisation, et figure parmi les lauréats du “Prix du Premier Roman 2017” de la ville de Chambéry.
Né à Manille en 1960, de parents belges, Fabrice Sluys passe son enfance en Suisse, puis découvre à douze ans l’immensité du Mexique, l’extrême richesse de ses civilisations, de ses paysages.  Il en conservera définitivement une passion pour les voyages et pour l’Histoire des pays qu’il traverse.  Une mine pour son imagination, nourrie par une aventure sans fin : la lecture.  De retour en Belgique, il y achève sa scolarité, puis enchaîne par des études de journalisme à l’Université de Bruxelles.  A sa sortie de Faculté, il sacrifie aux traditionnels petits emplois des étudiants, mais se satisfait peu de cette situation.  Fabrice Sluys repart comme guide touristique au Maroc et au Sénégal, découvre le Mali lors d’un périple qui sera pour lui l’occasion de collaborer à la rédaction de divers articles publiés dans la presse belge.
Par la suite, il s’installe à l’âge de vingt-huit ans dans le sud de la France, et vit aujourd’hui avec son épouse et ses enfants aux environs de Bordeaux.  Bien que son activité professionnelle n’ait pas de rapport avec l’écriture, il n’a jamais cessé de consacrer à celle-ci la plus large part de ses passions.  Son goût pour l’Histoire et pour l’écriture l’amène tout naturellement à s’intéresser à l’émergence des livres audio, et à s’adonner ainsi à l’élaboration de chroniques historiques.